jeudi 3 juillet 2008

Bijour Ingrid !

Libérée par l'armée colombienne après plus de 6 ans de captivité (depuis février 2002), Ingrid Betancourt n'a pas eu le temps, au moment de passer à la TV colombienne de troquer son bob militaire et sa coupe à la Ioulia Timouchenko pour un collier de perles et un carré impeccable maintenu par des lunettes Gucci, plus conformes à son look d'antan. Selon quelques indiscrétions du Quai d'Orsay et du Ministère de la Defense de Colombie, elle aurait déclaré dès sa libération : "Dire que j'ai gâché des années de ma vie, que j'ai voulu mourir, que j'ai eu mon plus grand amour pour ce club et que j'ai raté les 7 titres de l'OL..."
Elle a eu le temps de lire Proust en captivité.

Dire qu'on aurait pu proposer aux Farc un échange avec Faccioli ! On était même prêts à rajouter un stock de maillots fluos.

1 commentaire:

Nicodupuis a dit…

Et pas un mot sur le titre en Libertadores de Quito ???